Rencontre avec Jean Thoby l’homme qui fait chanter les plantes : découvrez la musique des plantes

 

«Les plantes jouent de la musique.»

Lorsque j’ai entendu cela la première fois, cela m’a rendu heureuse.

Heureuse, car enfin, la science validait ce que je savais depuis petite.
Car cela allait devenir une nouvelle norme et ouvrir la conscience de l’humain, encore trop déconnecté de son environnement naturel.
Heureuse, car je ne me sentais plus seule dans un monde où tout le monde court, tel des zombies qui courent après des illusions et ne profitent à aucun instant de la beauté qui est présente…

Et pourtant cette nature sauvage nous fait tellement de bien.

Lorsque nous nous rendons dans une forêt où des arbres tels des gardiens nous observent, où la mousse verte qui recouvre le sol les pierres, parfois les
racines et les troncs, évoquent en nous un monde de magie habité par des milliers d’êtres qui nous ont toujours fascinés, tels que les elfes, les fées, les lutins… qui ne ressent pas la paix s’installer au plus profond de ses cellules, à cet instant ?

J’ai alors décidé de rencontrer la personne qui, en France, est le précurseur de la mise en lumière du chant des plantes.
Rencontrer Jean Thoby, c’est s’offrir un voyage extraordinaire dans un monde qui nous entoure et qui attend patiemment que nous le voyions. C’est une invitation à ouvrir son coeur et sa conscience, afin de mieux connaitre le monde végétal et par conséquent apprendre à l’aimer et le respecter.

Qui est Jean Thoby ?

Issu d’une famille de pépiniéristes depuis de nombreuses générations, Jean Thoby créé en 1985 avec sa femme, un jardin botanique, le Plantarium de Gaujacq ainsi qu’une pépinière de vente directe.
Féru de musique, il s’intéresse en parallèle aux sons produits par les plantes.
C’est ainsi qu’en tant que «musiniériste», il cultive les plantes pour en obtenir et étudier les sons. Il fait alors partie de la quarantaine de chercheurs, partout dans le monde, qui étudient les ondes émises par les plantes : la génodique.

Comment cela fonctionne t’il ?

S’intéressant aux travaux de Joel Sternheimer, cela a conduit Jean Thoby à recevoir 2 boitiers expérimentaux créés par l’équipe de Solera en Italie, et à s’en servir comme des appareils de mesures.
Ainsi est née la phytoneurologie = analyse de l’activité électrique de surface d’un végétal par l’étude de la différence de potentiel électrique entre les racines et le feuillage et en comprendre le sens. Cette ondulation ainsi obtenue peut être
transcodée en images, lumière, graphique ou musique.

«En fait, nous ne faisons qu’utiliser la structure vibratoire de la plante.
Comme pour tout organisme vivant, la croissance engendre un courant électrique. Nous captons les différences de potentiel existant entre les racines et les feuilles, au moyen d’électrodes. Un boitier les transforme en sons, créant ainsi une musique que tout le monde peut entendre.»

 

Quelques constats.

Les travaux publiés dans les revues scientifiques s’accumulent et montrent que le règne végétal est le seul capable de modifier sa génétique selon ses besoins, que les plantes sont bien plus actives et réceptives que le monde scientifique pensait jusqu’à présent.
Les plantes sont sensibles aux sons et modifient leur croissance lorsqu’elles… suite de l’article dans le magazine Earth Dream Magazine numéro 1

Share This