“Es-tu libre ?”

Ce soir là, je me prépare pour aller à un rdv.

Et là, j’entend très fort et de façon très claire « pourquoi tu vas encore là-bas ? »

Oups. ça c’est dit.
Ma chienne est là devant moi, me regardant avec ses yeux remplis d’amour et de bienveillance.

Je lui explique mon pourquoi… et je me rend bien compte du bullshit que je suis en train de me raconter.

L’avantage avec les animaux, c’est qu’il n’y a aucun jugement, aucune barrière dans leur langage. Ils nous disent les choses cash. Et j’adore.
Ma chienne accueille bien mieux que moi la situation. Avec cet amour inconditionnel que savent si bien éveiller en nous, les animaux. Alors qu’à ce moment là, je sais très bien que je me mens, que je me sur-adapte à une situation qui ne me convient plus. Au nom de quoi ? une pseudo sécurité…
C’est ainsi, qu’avec quelques mots percutants, ma chienne, ma louve m’a donné une bonne leçon.

Aujourd’hui, avec le confinement, je me suis rappelée de mes principaux mentors qui sont tous passés par la case prison. Je prend alors conscience que l’opportunité est magnifique pour intégrer plus profondément la liberté, en me libérant des conditionnements que j’ai créé.
Le chien, fidèle compagnon toujours enjoué, incarne la fidélité à son maitre, bien plus qu’aucun humain en est capable.Il nous invite à être fidèle à notre âme, notre intention, notre nature profonde.

Et si c’était ça la liberté ?

La liberté est une valeur fondamentale depuis ma naissance.
D’abord révolutionnaire dans ma jeunesse, je suis devenue rebelle. Et la différence est grande. L’un est prisonnier. L’autre est libre.

Voici un extrait d’Osho :
« Être libre, c’est être rebelle. Un rebelle est celui qui ne réagit pas contre la société. Il observe et comprend tout le manège et décide simplement de ne pas en faire partie…
Le révolutionnaire n’est pas libre. Il est constamment en train de se battre, de lutter avec quelque chose. Il est systématiquement en train de réagir contre quelque chose. Où est-ce que se trouve la liberté dans la réaction mécanique à des choses extérieures ?
La liberté nait de la compréhension… »

Au fur et à mesure des rencontres avec les loups qui ont participé à notre livre « Paroles de loups », j’ai intégré petit à petit que la liberté est inconditionnelle. C’est un état intérieur qui ne dépend pas des conditions externes. On fait avec ces conditions.
C’est ainsi que malgré leur condition de vie, en parc, ils sont libres. Libres d’être.
Ils sont bien plus libres que nous le sommes. Car l’humain est plutôt doué pour s’enfermer dans des dogmes, des croyances, des passions…
Et le passé nous a bien montré qu’à choisir entre la sécurité et la liberté, la majorité choisit la sécurité, quitte à sacrifier un peu de liberté.
Et si c’était l’inverse ?

Le loup, qui incarne la nature sauvage, puissance domptée et libre, nous propose de choisir la liberté pour se sentir sécurisé.

A cet instant où j’écris ces mots, où je me libère de plus en plus de conditionnements que je me suis créé, la liberté pour moi s’acquiert seul, lorsque nous devenons véritablement le maitre de notre destin, qu’on ose affirmer qui l’on est et qu’on choisit à quoi on veut participer.

Et vous, vous sentez vous libre aujourd’hui ?

Carole de Finance

Share This